Présentation

Bonjour à tous et à toutes,

L’UQAM est réputée pour sa jeunesse, sa créativité, ses débats et son engagement social. Même si parfois, il semble que les urgences, la bureaucratisation et le chacun pour soi y ont pris le dessus, les rumeurs voulant qu’elle ait perdu son âme sont grandement exagérées. Chacun peut en juger par notre relève impressionnante et par notre contribution à la société de demain, qui fait rêver toute notre communauté. L’UQAM a toute l’expertise et l’énergie nécessaires pour assumer pleinement son rôle fondamental de développeur de nouveaux talents et de nouveaux projets.

Dans la foulée de sa mission d’origine, le mandat de l’UQAM et de sa direction consiste à soutenir et accompagner la société dans ses transformations. À travers une vision rassembleuse, notre université peut offrir ses services à la société et cultiver avec passion le milieu de créativité et de coopération qu’elle constitue. Cette vision peut s’exprimer par des principes simples : 1) L’UQAM pratique l’écoute et ne craint pas le dialogue; 2) L’UQAM soutient, mobilise et met en valeur ses talents; 3) L’UQAM demande la coopération et l’engagement de tous afin d’assumer pleinement son rôle. C’est ainsi qu’elle réalisera son potentiel.

L’UQAM a toujours eu à défendre son modèle démocratique qui favorise la flexibilité et demeure parfaitement approprié pour faire face aux changements sociaux actuels. L’UQAM n’est pas la somme de facultés fonctionnant en silo avec des ressources toujours insuffisantes. Elle est d’abord une université constituée de départements et d’unités de base autonomes qui doivent collaborer entre eux et être soutenus dans leurs rôles de maitres d’œuvre d’initiatives académiques. La curiosité de nos étudiants et de nos professeurs dépasse souvent les limites de nos structures. La relance que j’entends conduire passe par l’actualisation de cette identité distinctive en favorisant les initiatives inter-unités, en instaurant un dialogue continu avec la direction et en déclinant nos valeurs avec les outils du 21ième siècle. C’est ainsi que l’UQAM pourra mobiliser ses forces et jouer pleinement son rôle dans le Québec de demain.

J’aimerais vous inviter à discuter de ces questions car les enjeux sont importants.

Pour la relance du projet UQAM,

Corinne Gendron

professeure